Dès la création de l’orchestre, plusieurs des musiciens ont partagé l’envie de transmettre leurs connaissances à des jeunes artistes en voie de professionnalisation, à des élèves de conservatoire, mais aussi à des amateurs. Aujourd’hui l’équipe qui entoure Philippe Le Fèvre est composée de 5 artistes aux qualités musicales et pédagogiques reconnues.

Les enseignants

Philippe Le Fèvre

Chef d’orchestre et chef de chœur, Philippe Le Fèvre travaille pour que la musique puisse rencontrer le plus grand nombre. Qu’il soit à la tête du Capriccio Français ou qu’il crée un orchestre symphonique d’élèves pour un réseau de conservatoires, son but est constant : faire jouer et entendre de la musique.

C’est pourquoi à côté de son activité de chef, Philippe Le Fèvre attache une grande importance à la pédagogie et à la transmission : il a créé pour cela une académie d’été où il forme les jeunes artistes de demain, il enseigne au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise et à celui du 9ème arrondissement de Paris, il dirige des chœurs amateurs qu’il aide à découvrir chefs d’œuvres et œuvres méconnues, il donne des conférences pour donner des clés au mélomane…

C’est aussi pourquoi, après avoir été directeur artistique et pédagogique de l’Institut Français d’Art Choral pendant plusieurs années, il en a rejoint le conseil d’administration afin de travailler sur de nouveaux répertoires, sur la formation des chefs de chœurs, ou sur la création de réseaux internationaux.

Philippe Le Fèvre, pour sa passion de la musique, a choisi de faire sienne la définition du mot émotion aux temps baroques : ce qui fait mouvoir les individus et les rend différents. Et contribuer, ne serait-ce que de façon infime, à rendre heureux ceux qui auront partagé avec lui ces moments musicaux.

Philippe Le Fèvre partage la direction du chœur de l’Académie avec Adam Vidovic et anime le stage de direction de chœur (les étudiants en direction de chœur dirigent un chœur pilote spécialement dédié à cet atelier).

Hélène Dufour

Après ses études de clavecin au CNSM de Paris, Hélène Dufour se perfectionne avec Jos van Immerseel au Conservatoire Royal Flamand d’Anvers et travaille l’orgue avec Jean Boyer. Elle est ensuite sélectionnée pour les tournées de l’Orchestre Baroque de la Communauté Européenne où elle travaille avec Ton Koopman, Roy Goodman et Jaap ter Linden. Elle joue ensuite pour les plus importantes institutions de concerts (Festival d’Art Sacré de Paris, Fondation Gulbenkian de Lisbonne, Festival d’Utrecht, Conservatoire de Moscou…).

Elle partage aujourd’hui son activité entre la musique de chambre (duo avec le contre-ténor James Bowman, trio avec la Tempesta…), le continuo d’orchestre (Le Capriccio Français, la Réjouissance…) et les solos (concertos de Bach, Manuel de Falla…). Elle a réalisé de nombreux enregistrements : des motets baroques français (Diapason d’Or), des concerti grossi avec l’ECBO. L’enregistrement avec Patrick Bismuth consacré à des sonates du XVIIe a reçu le prix de la Fondazione Cini de Venise, et celui des Sonates pour le rosaire de Biber a été récompensé par un « Choc » du Monde la Musique.

Elle est chef de chant au Centre de Musique Baroque de Versailles, enseigne le clavecin au Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims et la basse continue au Conservatoire à Rayonnement Départemental d’Orsay.

Hélène Dufour est chef de chant pour le stage de chant et travaillera avec les clavecinistes du stage chefs de chant.

Muriel Ferraro

Muriel Ferraro, soprano, a d’abord étudié le violon, avant de se tourner vers l’art lyrique. Récemment on a pu l’entendre dans la création de théâtre musical Dell’Onesta Dissimulazione, à la Fondation Royaumont, dans Les Méfaits du tabac, Concert en un acte conçu par Floriane Bonanni et mis en scène par Denis Podalydès, Les Lessiveuses, un opéra de Thierry Machuel avec l’ensemble 2E2M, mis en scène par Christian Gangneron.

Elle a également interprété le rôle de Vénus dans Tannhaüser à l’opéra de Clermont-Ferrand ; les Wesendonck Lieder au Palais Beauharnais ; Marie dans Wozzeck, Fondation Royaumont, mise en scène André Engel, des extraits du rôle de Brünnhilde pour la reprise de Nietzsche/Wagner : le Ring au Théâtre de l’Athénée, mise en scène Alain Bézu, direction Dominique Debart, Orchestre Lamoureux ; L’Egisto, rôle titre, de Mazzocchi et Marazzoli (1648) avec Les Paladins sous la direction de Jérôme Corréas et mise en scène Jean-Denis Monory ; Ma, spectacle jeune public de la Compagnie Eclats, autour des Chants du Capricorne de Giacinto Scelsi à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille, ainsi que les rôles d’Agathe dans Les Enfants terribles de Philip Glass, mise en scène P. Desveaux ; Giovanna dans Rigoletto, de Mélanie Thiébaut ; Dulcinée dans Don Quichotte d’après Massenet avec la Compagnie Étoile du Jour ; la Baronne Aspasia dans La Pietra del Paragone de Rossini avec La Clef des Chants ; la Reine des Elfes dans Der Rose Pilgerfahrt de Schumann à la Folle Journée de Nantes.

Muriel Ferraro enseigne le chant au Centre de Musique Baroque de Versailles et au Département pour Jeunes Chanteurs du CRR de Paris. Elle enseigne également la technique vocale dans trois chœurs de la région parisienne: le chœur de l’Assemblée Nationale, le chœur de Malestroit et l’ensemble vocal Folia.

Muriel Ferraro enseigne le chant pour le stage de direction de chœur et pour le stage de chant choral.

Marteen Koningsberger

Le baryton néerlandais Maarten Koningsberger a chanté dans des opéras allant de Monteverdi à Mozart ou encore Menotti. Ce goût pour des styles multiples est aussi présent dans ses récitals de chansons, accompagnés par des pianistes comme Graham Johnson et Rudolf Jansen, ou par le luthiste Fred Jacobs, avec lequel il s’est produit dans les salles de concerts et les festivals du monde entier. Ses tournées de concerts en Europe, Afrique du Sud, Extrême-Orient, Chine, Israël, USA et Canada, ont toujours eu un immense succès critique. Parmi les salles de concert majeures dans lesquelles il a chanté on trouve : le Concertgebouw à Amsterdam, le Wigmore Hall à London, la Philharmonie de Munich, Carnegie Hall à New York, le Theater an der Wien, le Staatsoper de Berlin, la Salle Pleyel à Paris, le Romanian Atheneum de Bucarest, l’Amsterdam Operahouse, l’Esplanade à Singapour, et tant d’autres.

Maarten Koningsberger a chanté avec des orchestres, tels que Concertgebouw Orchestra, Rotterdam Philharmonic Orchestra, The Orchestra of the Age of Enlightenment, Akademie Alte Music Berlin, Combattimento Consort Amsterdam, Les Arts Florissants, The Academy of Ancient Music, Tafelmusic Toronto, Les Talens Lyriques, Residentie Orchestra, Dutch Radio Philharmonic Orchestra et Singapore Philharmonic.

Il a travaillé avec des chefs comme Gustav Leonhardt, René Jacobs, Mark Minkowski, Ton Koopman, William Christie, Richard Egarr, Chistophe Rousset, Marin Alsop, Ed Spanjaard, Arnold Östman, Gennady Roshdensvensky, Jaap van Zweden, Jeffrey Tate, Jan Willem de Vriend et Roberto Benzi.

Parmi les nombreux enregistrements de Maarten Koningsberger on trouve les CDs suivants : “Music of the Spheres” (Luth anglais et Consort Songs du 17ème siècle), Cantates Baroques françaises (Campra, Van Blankenburg), Grands Motets (Mondonville avec Les Arts Florrissants et Charpentier avec le Centre de Musique Baroque de Versailles) et de nombreux Lieder (Schubert ́s Winterreise et Die schöne Müllerin, the Hyperion Schubert Edition avec Graham Johnson, Brahms Lieder, Lieder de Fanny Mendelssohn, etc), des Chansons de Henry Purcell (elected Editor ́s Choice by Gramophone Magazine: “Perfect Purcell on a superlative release chock-full of treasures”) et des Mélodies françaises (par ex. Fauré et Milhaud).

Maarten Koningsberger est professeur au Conservatoire de Musique d’Amsterdam et au Centre de Musique Baroque de Versailles. Il est régulièrement invité à faire partie de jurys et donne des masterclasses dans le monde entier.

Maarten Koningsberger est professeur pour le stage de chant.

Stefano Intrieri

Né a Milano, Stefano Intrieri obtient ses diplômes d’Orgue et de Clavecin en Italie et se perfectionne au clavecin et en musique de chambre dans la classe de Ton Koopman au Sweelinck- Conservatorium d’Amsterdam.

Il collabore avec plusieurs chœurs et orchestres, comme continuiste et comme soliste, notamment avec le Coro & Orchestra RAI – Milano, le Nederlands Omroep Koor ( Marcus Creed), Collegium ad Mosam, Il Concerto Barocco , le Chœur de Radio France, l’Orchestre de Picardie, Le Capriccio françai, l’Ensemble Orchestral de Paris (Ton Koopman), La Grande Écurie et la Chambre du Roy…

Il est le directeur musical du gruppo strumentale La Réjouissance . Titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement de la musique ancienne, il a enseigné au CRR de Paris, à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris et au Pole Supérieur ’93 à Aubervilliers – La Courneuve. Il anime également de nombreuses initiatives, telles que stages, conférences et master-classes, autour de différentes thématiques liées au répertoire musical baroque

Il a également travaillé comme chef de chant pour le Centre de la Voix – Fondation Royaumont, le Centre de Musique Baroque de Versailles, l’Atelier Lyrique de Tourcoing, Opera Zuid-Nederland et pour plusieurs productions théatrales, et a accompagné les masterclasses de Margreet Honig, Rachel Yakar, Howard Crook, Maarten Koningsberger, Gérard Lesne, Andreas Scholl…

Stefano Intrieri est chef de chant pour le stage de chant et accompagnateur pour le stage de chant choral.

Adam Vidovic

De nationalité britannique, Adam Vidović est chef de chœur, professeur de chant choral, de direction de chœur, organiste et sophrologue. Il est titulaire des orgues Cavaillé-Coll/Mutin de l’Église luthérienne de la Rédemption à Paris.

Il enseigne à Sciences-Po (Paris), au Conservatoire Nadia et Lili Boulanger, Paris 9e, où il co-dirige le chœur Nadia Boulanger et le Jeune Chœur et au Conservatoire Gustave Charpentier, Paris 18e, où il dirige l’Ensemble vocal.

Il a été directeur musical et chef de chœur de nombreux chœurs : l’Ensemble vocal de Neuilly, le Chœur de Meudon, le Chœur du campus d’Orsay et de Voices Chœur International.

Il remporte une médaille d’argent avec l’Ensemble vocal de Neuilly au 18e Festival international de musique de l’Avent et de Noël à Prague, où il obtient un prix spécial du jury pour « une direction de chœur inspirée ». En 2016 la Lettre du Musicien qualifie sa direction de « claire et passionnée ».

Adam Vidović intervient à des master-class, participe aux Choralies à Vaison-la-Romaine (A Cœur Joie), collabore avec Didier Grojsman au CREA d’Aulnay-sous-Bois, et dirige les chœurs pour la première production de l’opéra Vanessa de Samuel Barber en Île-de-France (coproduction Théâtre d’Herblay et l’Opéra de Metz) sous la baguette de Jean-Luc Tingaud. Sa polyvalence et sa curiosité le conduisent à diriger aussi bien des formations de chambre que de grands chœurs avec orchestre, à collaborer avec la danse contemporaine (compagnie Lionel Hoche), à intervenir dans le milieu de l’entreprise (Fondation Orange, Business France…) ou à conduire la musique pour des défilés de mode (Gaspard Yurkievich).

Adam Vidovic partage la direction du chœur avec Philippe Le Fèvre pour le stage de chant choral et travaillera avec les débutants pour le stage de direction de chœur.